Vous êtes ici : Accueil > Boîte à outils pour l’enseignant > Débuter dans l’enseignement > Filles et garçons au L.P. : Derrière le genre, la classe..
    Publié : 23 mai 2014
    Format PDF Enregistrer au format PDF

    Filles et garçons au L.P. : Derrière le genre, la classe..

    Non, les filles ne réussissent pas à l’Ecole parce qu’elles sont soumises ... Partout elles dépassent scolairement les garçons. Là où c’est le plus visible, c’est en lycée professionnel (L.P.). Cette relative réussite alimente des stéréotypes de genre que Séverine Depoilly s’ingénie à détruire. Ainsi, les filles réussiraient mieux à l’Ecole parce que plus soumises à l’autorité des enseignants. Alors que l’échec scolaire des garçons aurait à voir avec leur attitude de défi envers le système éducatif. Tout serait donc joué à la naissance. Selon son sexe, le destin scolaire s’inscrirait dans des schémas implacables. C’est cette analyse que l’ouvrage de Séverine Depoilly, maitre de conférences en sociologie, Espe de Paris, membre du laboratoire Circeft-Escol, Université Paris 8, démonte.