Vous êtes ici : Accueil > Boîte à outils pour l’enseignant > Didactique / Pédagogie > L’évaluation par les pairs sans l’assistance du numérique
      Publié : 23 mars
      Format PDF Enregistrer au format PDF

      L’évaluation par les pairs sans l’assistance du numérique

      L’évaluation par les pairs est particulièrement utilisée dans les pédagogies hybrides de type classe inversée. Mais est-il possible d’utiliser cette méthode d’évaluation sans avoir de salle informatique à disposition ?

      Préambule

      J’ai souvent la remarque suivante de collègues : « C’est bien joli ton évaluation par les pairs avec Moodle mais moi je n’ai pas d’ordinateur à disposition… alors je fais comment ? »

      Effectivement, lorsqu’on n’a pas d’ordinateur (pas suffisamment de salle informatique ou salle info sous-dimensionnée) il est possible de réaliser une évaluation par les pairs mais cela demande tout de même un peu plus de travail de secrétariat.

      Les collègues qui ont déjà participé à un secrétariat d’examen trouveront ici bien des analogies (notamment pour assurer l’anonymat des copies).

      L’outil numérique sera utilisé avant la séance d’évaluation par les pairs, essentiellement pour produire (par publipostage sous LibreOffice) les étiquettes d’anonymat et les grilles d’évaluation.

      Cette méthode est pratique lorsqu’on a des classes entières (en l’occurrence j’ai 32 élèves en simultané). C’est extrêmement rare d’avoir des salles informatiques de plus de 30 postes et c’est très difficile à gérer pour un seul enseignant (la proportion d’élèves qui se mettent difficilement au travail dans une grande salle informatique est nettement plus élevé que dans une petite salle).

      Méthode

      Cette vidéo de moins de 2 minutes a été réalisée pour présenter le travail que les élèves allaient devoir réaliser à la prochaine séance. Le but est d’essayer de leur faire deviner les objectifs de cette évaluation par les pairs et les intérêts qu’ils pourront en ressortir. Une description du travail réalisé en amont par le prof permet d’accrocher mes élèves sur des compétences qu’ils maîtrisent (ce sont, en l’occurence, des premières Gestion Administration).
      Présentation de l’évaluation par les pairs aux élèves
      Le lien vers cette vidéo est placé au cahier de texte numérique de la classe. Un flyer est également distribué pour être certain d’atteindre le maximum d’élèves :

      Autres applications

      Cette méthode peut s’avérer pratique pour permettre aux élèves d’auto-évaluer leur propre copie de CCF par exemple, sans courir le risque de leur laisser lire la note que vous leur avez octroyée. Mais dans le cas d’une auto-évaluation il n’y a pas besoin d’anonymiser les copies, c’est toujours ça d’économisé.

      Conseils pratiques

      • D’abord, pour créer un numéro d’anonymat, une simple formule est utilisée dans LibreOffice Calc (tableur). Ainsi, la formule : « =ALEA.ENTRE.BORNES(100000 ;999999) » renvoie un nombre entier entre 100000 et 999999. Attention à bien figer le résultat de la formule pour ne pas risquer d’avoir des numéros différents à chaque publipostage (étiquettes d’anonymat puis bordereaux de notations)
      • La grille d’évaluation est présentée sous la forme suivante afin de laisser la place aux commentaires du correcteur. Une colonne supplémentaire (Valo.) permettra au professeur de valoriser le travail d’évaluation réalisé par l’élève (une note valorise la qualité des commentaires rédigés sur le bordereau d’évaluation). Produire un bordereau d’une seule page est plus pratique, notamment si les élèves se retrouvent tassés à deux par table ; il leur faut alors des outils papiers les plus simples possible étant donnés qu’ils auront déjà, sur leur table : un corrigé et la copie de leur camarade à corriger en plus du bordereau de notation.
      Bordereau de notation
      Valo.QuestionCommentairesPoints
      OUI1.1L’énergie éolienne est une énergie renouvelable0,5 / 1
      NON1.20,5 / 0,5
      • Prévoir des fiches d’évaluation vierges (sans numéro de copie ni nom de correcteur) qui permettront de redistribuer des copies pour les correcteurs rapides et gérer les absences éventuelles.
      • Il est nécessaire d’avoir une grille de mise en relation entre le nom de l’élève et son numéro d’anonymat pour pouvoir saisir les évaluations par les pairs au fur et à mesure de leurs réalisations et ainsi pouvoir fournir toutes leurs notes aux élèves dès la fin de la séance.

      Bilan

      Toutes les classes jouent le jeu de l’évaluation par les pairs car il s’avère que c’est relativement facile de suivre un corrigé clair. Les classes difficiles qui ont du mal à se focaliser sur un travail disciplinaire vont ici continuer à discuter des copies même après avoir terminé leur travail de correction. Une fois les copies rendues à leurs auteurs, nombreux sont les correcteurs qui vont voir leurs camarades pour retrouver la ou les copies qu’ils ont corrigé et essayer de comprendre le pourquoi de telle ou telle réponse.

      Bref, un bilan extrêmement positif que cette évaluation par les pairs malgré un temps de préparation important lié à la production de documents ou dépendant de tâches annexes (présentation du travail à la séance précédente, étiquettes d’anonymat, bordereaux d’évaluation, massicotage des copies…). Mais le jeu en vaut la chandelle, c’est certainement là l’activité pédagogique la plus formatrice pour les élèves (en 1h de cours j’ai toujours eu 1h d’activité pleine, quel que soit le profil de la classe).