Vous êtes ici : Accueil > Filière Soins Personnels > Coiffure > CAP Coiffure > Séances pédagogiques > LES REFLETS DANS LES CHEVEUX VIENNENT DE QUELLES MAISONS PROFESSIONNELLES (...)

Documents joints

Publié : février 2007
Format PDF Enregistrer au format PDF

LES REFLETS DANS LES CHEVEUX VIENNENT DE QUELLES MAISONS PROFESSIONNELLES ?

Les règles de base en colorimétrie nous amènent à dispenser la numérotation de L’ECHELLE DES TONS ainsi que celle de L’ECHELLE DES REFLETS. Ces connaissances permettent aux futurs professionnels de décoder l’information portée sur les emballages des produits professionnels de coloration capillaire.
L’échelle des hauteurs des tons se mémorise relativement facilement puisqu’une grande partie des fabricants de produits capillaires utilisent la même numérotation. La difficulté se situe plutôt au niveau de la numérotation de l’échelle des reflets puisque chaque fabricant propose une numérotation qui lui est propre.

Par exemple un reflet n° :

 ,2 correspond chez l’Oréal à un IRISÉ ;

 -2 correspond chez Schwarzkopf à un BLEU FUMÉ ;

 /2 correspond chez Wella à un MAT ;

 /*2 correspond chez Eugène-Perma à un NACRÉ.

Donc, selon la marque de produit utilisé, un produit de coloration indiquant la même numérotation ne donnera pas obligatoirement le même reflet.

Afin de permettre l’appropriation de ces nouvelles connaissances, j’ai proposé aux élèves un cours, favorisant une démarche inductive en partant d’une situation professionnelle.

La séance à permis à l’élève :

1. de partir d’une situation professionnelle pour faire des liens directs avec sa formation ;

2. de se mettre en situation de recherche en utilisant l’annexe fournie ;

3. de se mettre en situation d’interrogation pour soulever le questionnement et d’en modifier certains concepts ;

4. de favoriser l’autonomie en lui permettant de répondre directement sur la trace écrite ;

5. de communiquer et d’argumenter au groupe classe ses propres réponses pour ensuite les comparer, les modifier et finaliser par une synthèse commune.

N’hésitez pas à me faire partager vos remarques et conseils.

Cordialement Philippe Campart