Vous êtes ici : Accueil > Boîte à outils pour l’enseignant > Didactique / Pédagogie > Vers la classe inversée en enseignement professionnel
    Publié : 30 avril 2016
    Format PDF Enregistrer au format PDF

    Vers la classe inversée en enseignement professionnel

    Témoignage d’expérimentation de la pédagogie inversée en enseignement professionnel (avec un exemple d’application en PSE).

    La classe inversée, qu’est-ce que c’est ?

    Comme le dirait Marcel LEBRUN la pédagogie inversée est essentiellement un changement de paradigme. En substance, la classe inversée permet de replacer l’apprenant au centre de ses apprentissages en proposant une pédagogie hybride.

    Typologie des dispositifs de Formation à distance (selon Allen / Seaman 2008) - PNG - 10 ko
    Typologie des dispositifs de Formation à distance (selon Allen / Seaman 2008)
    illustration extraite de la formation au DU CODIFAD (CFC Université de Rouen)

    Il s’avère que la pédagogie inversée met en œuvre la validation des compétences, la démarche de projet, l’individualisation de la formation… Bref, bien peu de choses qui ne soient pas déjà connues de l’enseignant en filières professionnelles. Et pour huiler tout cela le numérique pédagogique va nous fournir des outils forts utiles (lire notamment : Utiliser l’ENT pour appliquer la pédagogie inversée).

    Autant dire que nous autres, enseignants en filières professionnelles déjà rodés à la notion de « compétence », avons toutes les cartes en main pour produire de la pédagogie inversée sans avoir besoin de tout remettre en question.

    Situation initiale

    L’exemple présenté ici est une expérimentation de classe inversée pour des enseignements de PSE en Bac Pro.

    La salle de classe était, à la rentrée, une salle classique avec 16 places assises pour les élèves, un point d’eau pour le SST, un vidéo-projecteur fixé au plafond.

    La salle avant son aménagement - PNG - 216.6 ko
    La salle avant son aménagement

    L’emploi du temps préparé par l’administration promeut des enseignements de PSE en petits groupes (moins de 18 élèves) avec une heure hebdo ou deux heures quinzaines.

    Un livre avait été prescrit par mon prédécesseur, il était hors de question pour moi de ne pas l’utiliser sachant que les élèves s’étaient procuré ce manuel. De plus, le règlement d’examen venant de changer, c’était une aubaine d’avoir un manuel reprenant l’ensemble des trois années de formation et facilitant d’autant les révisions des élèves.

    Mise en place

    Prendre en main l’existant afin de ne pas se disperser est une étape indispensable.

    Il n’existe pas encore d’ENT à proprement parler sur mon établissement mais toutes ses fonctionnalités sont représentées par des applications libres dont :

    • GRR pour la réservation des salles dont les salles informatiques ;
    • GEPI pour la saisie des notes ;
    • Chocolat pour le cahier de texte numérique.

    La salle a été rapidement aménagée pour faciliter les travaux de groupes tout en permettant la projection des travaux auprès de tous les apprenants (des haut-parleurs ont été installés dès la rentrée).

    La salle après aménagement - PNG - 182.5 ko
    La salle après aménagement

    5 ordinateurs recyclés (donation d’une entreprise havraise) on été installés sous GNU/Linux depuis le réseau libre SE3.

    Les ordinateurs en libre-service dans la salle - PNG - 229.7 ko
    Les ordinateurs en libre-service dans la salle
    Un ordinateur avec, comme écran, le vidéoprojecteur et un clavier avec pavé-tactile sans fil. On note la présence d'un visualiseur DIY. - PNG - 195.9 ko
    Un ordinateur avec, comme écran, le vidéoprojecteur et un clavier avec pavé-tactile sans fil. On note la présence d’un visualiseur DIY.

    Fonctionnement

    Le cahier de texte numérique est le meilleur moyen de suivre une pédagogie inversée avec les apprenants ; on y place tous les documents de cours, des liens vers les vidéos à visionner ou vers les sondages à compléter.

    Donc, comment ça marche ?

    1. Les apprenants doivent visionner une vidéo (2 à 3 min en moyenne) puis répondre à un questionnaire-sondage en s’aidant du livre également si besoin. Cette étape se réalise en autonomie soit à la maison, soit au CDI, soit à la fin du cours précédent sur les ordinateurs en libre-service dans la salle de cours.
    2. Pendant la séance d’une heure, les élèves ont un choix d’activités à réaliser en groupes : exercices classiques sur feuilles, présentation (numérique la plupart du temps) à construire, évaluation formative… Ces activités sont conçues pour prolonger l’étape précédente de visionnage d’une vidéo. Les apprenants ont leur livre comme ressource documentaire et les consignes du travail à réaliser sur table ou sur l’un des ordinateurs en libre-service.

    Retour réflexif

    L’année scolaire touche à sa fin et un bilan est indispensable pour sélectionner les activités efficaces et réfléchir à d’autres projets en lien avec la pédagogie inversée.

    Il est indispensable de bien documenter son travail afin de contourner les éventuels écueils rencontrés et transformer les quelques réticences des élèves de terminales qui ont été habitués à d’autres pratiques pédagogiques sur cette même matière les années précédentes.

    Il est ainsi déjà prévu d’augmenter le support d’outils de révision autonomes comme le logiciel libre d’apprentissage par répétitions espacées Anki. L’utilisation de Moodle est également déjà en test pour mettre à disposition des élèves à la fois les documents / vidéos, les entraînements et tests de révisions ainsi que des outils d’évaluation (autoévaluation, évaluation par les pairs). Le suivi et l’individualisation de la formation sont également plus aisés avec l’utilisation d’un LMS comme Moodle.

    Témoignages sur l’académie de Rouen

    Bibliographie - webographie